Dr Marc-Olivier Falcone

Paris  06 59 50 30 11
Champigny / Pontault Combault 06 22 92 31 68

© 2014 - 2019 Dr Falcone. Proudly created with Wix.com

Rhizarthrose (Arthrose de la base du pouce)

 

Généralités

 

  • Il faut différencier l’arthrose trapézo-métacarpienne (rhizarthrose) de l’arthrose scapho-trapézo-trapézoïdienne

 

  • Il faut classifier la rhizarthrose et l’arthrose scapho trapézo trapézoïdienne sur des radiographies (incidences de Kapandji)

 

Classification radiologique de Dell (TM)

Dell 1

Pincement articulaire ou condensation sous-chondrale sans subluxation ni ostéophyte

 

Dell 2

Petite ostéophytose et subluxation du métacarpien inférieur au tiers de la surface articulaire de M1

 

Dell 3

Ostéophytose avec pincement majeur de l'interligne et subluxation supérieure au tiers de la surface métacarpienne

 

Dell 4

Destruction totale de l'interligne avec ostéophytes proéminents, géodes et ankylose trapézo-métacarpienne

 

Classification radiologique  de Crosby (STT)

Crosby 0

Pas d’anomalie apparente

 

Crosby 1

Diminution de moitié de l'espace articulaire normal

 

Crosby 2

Ligne articulaire à peine visible

 

Crosby 3

Présence d'érosions, sclérose et irrégularité de l'interligne

 

 

  • Il faut déterminer le terrain sur lequel l’arthrose de la base du pouce survient. Cela conditionnera le traitement le plus adapté au patient. Les éléments à prendre en compte sont :

    • L’âge

    • L’activité professionnelle et sportive

    • Le côté dominant

    • La hauteur du trapèze

    • La présence d’une arthrose à 2 étages (TM et STT)

 

  • Il faut impérativement tenter dans tous les cas un traitement médical, avant un traitement chirurgical
     

  • Le traitement médical comprend

    • Orthèse courte (TM + MP) diurne

    • Orthèse longue (Poignet + STT + TM + MP) nocturne

    • Infiltrations antalgiques de corticoïdes retard, sous radioscopie dans le meilleur des cas

    • Physiothérapie / Kinésithérapie stabilisatrice de la TM sans mise en contrainte articulaire

 

  • Pour la rhizarthrose, il faut expliquer les avantages et inconvénients de chacune des techniques maîtrisées par le chirurgien

 

Trapézectomie / Suspensoplastie

Mobilité ++, Force +++, Délai de récupération post opératoire 3 mois, TTT définitif, Risque spécifique : recul du métacarpien à très long terme, Traite la ST dans le même temps, Tout Patient, Main dominante, Besoin de force, STT associée, Trapèze toute taille, Dell = tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prothèse trapézo-métacarpienne (Moovis en pratique courante - double mobilité)

Mobilité ++, Force +, Délai moyen de récupération post opératoire 4 semaines, TTT  pas toujours définitif, Risques spécifiques : luxation (rare avec double mobilité), usure, descellement, survie moyenne aléatoire (mais à réévaluer avec double mobilité, Patient avec faible demande de force, Main non dominante, Sédentaire, Trapèze > 8mm hauteur, Dell = tous, Pas de STT associée symptomatique​