Dr Marc-Olivier Falcone

Paris  06 59 50 30 11
Champigny / Pontault Combault 06 22 92 31 68

© 2014 - 2019 Dr Falcone. Proudly created with Wix.com

  • Dr Marc-Olivier Falcone

La chirurgie du doigt à ressaut sous anesthésie « tronculaire basse » en Vidéo

Mis à jour : 22 sept 2019

Un doigt qui sursaute ou qui se bloque franchement peut être causé par de nombreuses maladies de la main, mais la cause la plus fréquente est un conflit entre les tendons fléchisseurs du doigt et leur entrée dans le canal digital dans la paume de la main: c’est le doigt à ressaut (ou à ressort).

Pour les conflits avec flessum interphalangien proximal, la technique d’USSR c’est ici



doigt à ressaut


Une des chirurgies, sur les doigts à ressaut (ou à ressort) les plus courants, consiste à ouvrir l’entrée du canal digital par un geste chirurgical simple pour un praticien expérimenté, par une mini incision. Elle peut également être assistée d’une échographie opératoire. Tous les doigts, y compris le pouce, peuvent être concernés par cette maladie. Il n’est pas rare d’en être porteur en même temps qu’un Syndrome du Canal Carpien, qu’il faudra dépister par l’interrogatoire ou l’examen clinique.


La vidéo ci-jointe a pour but de montrer l’efficacité immédiate du geste, alors que le patient bénéficie d’une anesthésie loco-régionale un peu particulière, la « tronculaire basse ». Cette anesthésie est pratiquée par nos anesthésistes hyperspécialisés en chirurgie la main, sous assistance échographique à haute fréquence pour plus de précision des axes neurologiques à « bloquer » avec des aiguilles très fines, sans douleur, avec un très faible volume de produit.



sonde d'échographie haute fréquence


Le patient opéré peut bouger presque normalement sa main sans aucune douleur pendant la chirurgie. Cela permet de tester la bonne efficacité du geste chirurgical, et de permettre au patient de sortir rapidement de la clinique après sa chirurgie tout en pouvant utiliser sa main sans douleur post opératoire classique, avec un réveil de la main en douceur.




Bien entendu, ce geste chirurgical peut être réalisé sous n’importe quel type d’anesthésie (sauf sous anesthésie locale pure adrenalinée ou WALANT, théoriquement interdite en France car pour le moment formellement proscrite pour injection dans les extrémités, 2 cas de nécrose de doigts ont été publiés dans la littérature scientifique).

Pour les conflits avec flessum interphalangien proximal, la technique d’USSR c’est ici


L’effet de la chirurgie est immédiat, comme cela se constate sur la vidéo.

Les pansements sont simples, les complications sont exceptionnelles.

Quelques séances de kinésithérapie peuvent être réalisées après l’intervention pour stabiliser le résultat rapidement.